AG comptes-rendus

Assemblée générale du samedi 27 mars 2021


Du fait des conditions sanitaires particulières, l’Assemblée générale d’ArchéoJuraSites s’est tenue, une nouvelle fois en téléconférence le samedi 27 mars 2021. Outre le Président et la Trésorière (les seuls intervenants de la réunion), cinq autres administrateurs étaient présents sur place et 42 adhérents l'ont suivie à distance.

 

Rapports moral et financier

 

Après avoir évoqué le souvenir des membres victimes de la maladie ou ayant subi le décès d’un proche, le président dédie tout particulièrement cette Assemblée générale à Jacques Dubois, collègue administrateur et ami, décédé le 3 novembre 2020. Puis André Alix explicite sa décision de ne pas solliciter un nouveau mandat d'administrateur : en rien une démission mais simplement le choix de ne pas prolonger davantage une présidence de sept années dans un souci de fonctionnement démocratique. Il affirme son absolue confiance aux administrateurs de demain pour assurer la pérennité d'ArchéoJuraSites et l'aboutissement de ses projets. Le président communique les résultats du scrutin, après cumul des votes en ligne (206) et des votes par correspondance (22) : 227 votes ont été validés (sur 228 exprimés) pour un total de 452 votants potentiels, ce qui représente un taux de participation jamais encore atteint.  Il remercie vivement les adhérents pour leur soutien. Le Président annonce le résultat du vote des rapports moral et d’activité, adopté à l'unanimité des voix moins 1 voix contre, et 6 abstentions. Ce rapport avait été adressé à chacun des adhérents, à jour de cotisation, en amont de la réunion.

 

Françoise Dubois, trésorière, présente les résultats de la campagne d’adhésion 2020 : 534 membres à jour de cotisation soit 70 % du potentiel des 758 membres du fichier, ce qui représente une diminution de 14,5 % par rapport à 2019. Le montant des cotisations perçues s’élève à 16 019 €, soit une baisse de 1 728 € (9,7%) par rapport à 2019. À noter l’enregistrement de 40 nouveaux membres au cours de l’année 2020. Puis elle présente le rapport financier 2020 et le budget prévisionnel 2021. Le bilan comptable 2020 est adopté à l'unanimité moins 1 voix contre, et 7 abstentions. La proposition d’augmentation du montant des cotisations 2022 est adoptée à l'unanimité moins 3 voix contre, et 9 abstentions. 
 
Renouvellement des mandats de membres du Conseil d’administration (série A)
Le président André Alix rappelle que le Conseil d'administration compte 24 sièges, renouvelables par tiers chaque année, soit 8 sièges à pourvoir cette année. Quatre administrateurs sortants (série A) se représentant sont réélus : Jean-Pierre Fumey, Gyliane Millet, Jean Poncet et Pierre-Louis Uny. Quatre nouveaux administrateurs sont élus : Patrice Bonnet, François Chambon, Virginie Maffre, Raymond Métra. André Alix remercie, pour leur action au sein d'ArchéoJuraSites, les deux collègues sortants qui ne se sont pas représentés, Andrée Lecoultre et François Giron et félicite les 8 administrateurs élus. 
 
Question sur les sondages archéologiques et sur l’étude de territoire
Le président répond à la question d’un adhérent portant sur les sondages archéologiques à venir et inclut sa réponse dans un rappel du contexte de l'étude de territoire et de son évolution. La demande d’autorisation d'opérations archéologiques sur un secteur bien précis (demande faite par l'Association de l'Oppidum) fait suite aux résultats de la 1ère tranche de l'étude de territoire, résultats consignés dans le rapport OPUS I. Le croisement des données fournies conjointement par les images LiDAR de ce secteur, par la cartographie des vestiges environnants, par une étude géophysique du lieu et enfin par l'historique des découvertes qui y ont été effectuées par le passé, a conduit à définir cette zone proposée pour des sondages, zone ayant fait l'objet d'une occupation très ancienne, pouvant aller de l'Âge du bronze jusqu'à l'époque gauloise. Le mobilier archéologique qui pourrait ainsi être mis au jour pourrait démontrer cette occupation antique. Pour parvenir à financer ces opérations archéologiques, l'Association de l'Oppidum met sur pied un “fonds de dotation” ayant pour objet de promouvoir, développer et surtout financer des actions de recherches dans le but de connaître l'occupation humaine diachronique de ce territoire. Ce fonds sera alimenté par les participations financières de mécènes et de toute personne physique ou morale intéressée. Seuls des fonds de sources privées seront utilisés pour les recherches archéologiques. À noter qu'ArchéoJuraSites, par sa participation financière, est associée aux membres fondateurs du fonds de dotation et sera à ce titre représentée au sein de son Conseil d'administration. Le Conseil départemental du Jura et la Communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura ont également participé financièrement à la création du Système d'Information Géographique ainsi qu'au financement du rapport OPUS I ainsi qu’à l'élaboration toute récente d'un nouveau document : un rapport de plus de 380 pages, intitulé LiDAR 1. Cet imposant document sera remis dans le courant du mois d'avril au Service Régional de l'Archéologie par François Chambon. Il a pour objectif de susciter la curiosité de la communauté scientifique et d'impulser des études spécifiques sur ce territoire, dans une logique de partenariats multiples. Le document comporte notamment un atlas de 26 tesselles, élaboré pour servir de support aux études à venir, qui alimenteront la production de nouveaux documents sectoriels, intitulés OPUS. Dans l’Atlas, chaque tesselle est représentée par sept cartes différentes (IGN, photo aérienne, image LiDAR, cadastre napoléonien, cartes de synthèse…) qui permettent de réfléchir à la temporalité de l’occupation du territoire en observant les traces laissées par les activités humaines sur le sol. La consultation de cet Atlas permet de constater que le sol a conservé des traces de son occupation passée, traces parfois très explicites, parfois infimes, mais traces bien présentes. Cependant, certaines singularités, ne pouvant conduire à quelque explication de leur origine deviennent alors potentiellement des "anomalies archéologiques". L'enjeu de cette étude est bien de soulever de nouveaux questionnements quant au passé de ce site au patrimoine discret mais largement méconnu et sous-évalué, et pourtant mis en danger par l'intérêt qu'il suscite.
 
Hommage rendu au Président André Alix
Avant que le président André Alix ne remercie les membres présents et les adhérents connectés, d'avoir suivi cette Assemblée générale, Daniel Coulon, administrateur, prend la parole pour rendre hommage à André Alix et le remercier de son dévouement et son implication au service de l’association pendant les sept années de sa présidence (voir le texte de l’hommage)
 

 


>> Archives

Assemblée générale du samedi 26 septembre 2020

Fichier(s) à télécharger :
Dossier complet

Compte rendu sommaire

 

Du fait des conditions sanitaires particulières, l’Assemblée générale d’ArchéoJuraSites s’est tenue, en téléconférence le samedi 26 septembre 2020, depuis la Maison d'ArchéoJuraSites. Outre le Président et la Trésorière (les seuls intervenants de la réunion), huit autres administrateurs étaient présents dans la salle.

 

Le Président André Alix a tout d’abord tenu à remercier et féliciter tous ceux et celles qui ont adressé leur fiche de vote par correspondance, une procédure inhabituelle et plus lourde qu'à l'accoutumée, qui a donc pu poser des problèmes à certains, mais qui a permis tout de même à 168 adhérents à jour de cotisation d'exprimer leurs choix.

 

Le Président a ensuite présenté les rapports moral et d’activité en soulignant quelques points du rapport que chacun des adhérents, à jour de cotisation, avait reçu en amont de la réunion, et notamment les 4 axes de travail qui ont été particulièrement développés au cours de l'année 2019 : la valorisation et l'étude du mobilier archéologique du fonds André Berthier, les opérations de terrain, les actions habituelles d'accueil du public, de communication et de diffusion des connaissances ainsi que la collaboration entre ArchéoJuraSites et l'Association de l'Oppidum dans le cadre de l'étude de territoire. Sur les 168 votes par correspondance comptabilisés, 3 ont été considérés comme nuls et 2 votes étaient des votes blancs (aucune case n'a été cochée). Soit un total de 163 votes exprimés. Le rapport moral et d'activité qui a été soumis au vote a été approuvé à l'unanimité moins 1 abstention. L'association a enregistré 515 adhésions pour l'année 2020, soit une diminution importante par rapport à 2019, de l'ordre de 15%. La Résolution qui proposait un maintien du montant des cotisations a été approuvée à l'unanimité moins une abstention .

 

Suivirent le rapport financier 2019 présenté par la trésorière Françoise Dubois, celui du vérificateur aux comptes, Guy Pagnier, et enfin la présentation du budget prévisionnel 2020. Les comptes annuels de l'exercice 2019 ont été approuvés à l'unanimité moins 1 abstention.

 

Le Président a rappelé que le Conseil d'administration compte 24 sièges, renouvelables par tiers chaque année. Il s’agissait cette année de renouveler les administrateurs de la série C pour laquelle 8 sièges étaient à pourvoir. Les 5 administrateurs sortants ont été élus à l'unanimité moins une abstention. Les 3 nouveaux candidats : M. Sylvain Fichot (unanimité moins 3 abstentions), M. Bruno Guinchard (unanimité moins 1 abstention), M. Michel Menin (unanimité moins 3 abstentions) ont également été élus.

 

Deux documents furent ensuite visionnés, visant tous deux à faire le point sur l’avancée de l’étude de territoire : Un 1er document communiqué par M. François Chambon, Secrétaire de l'association de l'Oppidum, intitulé : "Étude de territoire Syam / Chaux-des-Crotenay, actions 2019 – 2020… et futures". Un second document communiqué par M. Frédéric Madani-Grasset, destiné à faire le point sur les prospections géophysiques qu'il a conduites l'année dernière. Du fait du caractère sensible des informations qu'ils contiennent, ces documents ne seront pas joints aux comptes-rendus (ni sommaire ni détaillé).

 

Une seule question avait été posée par un adhérent (à propos d'Alésia et du LiDAR) à laquelle le Président a répondu précisément. Puis le Président a clos l'Assemblée générale en remerciant la cinquantaine d'adhérents connectés d'avoir suivi cette Assemblée générale devant leur écran et a donné rendez-vous pour la prochaine Assemblée générale qui se tiendra le 27 mars 2021.






Assemblée générale du samedi 13 avril 2019


Voir Iconographie. Dans l'extranet Membres : dossier initial complet, article de presse  et compte rendu détaillé.

 

L’Assemblée générale d’ArchéoJuraSites s’est tenue à la salle des fêtes de Chaux-des-Crotenay  le samedi 13 avril 2019, en présence de :

  • Mme Sylvie Vermeillet, Sénatrice du Jura ;
  • Mme Françoise Vespa, Vice-présidente du Conseil Départemental du Jura et Maire de St-Laurent-en-Grandvaux ;
  • M. Gilbert Blondeau, Vice-président du Conseil Départemental du Jura,  Vice-président de la Communauté de Communes Champagnole Nozeroy Jura et maire de Foncine-le-Haut ;
  • M. Gérard Cart-Lamy, Vice-président de la Communauté de Communes Champagnole Nozeroy Jura  et Maire de Les Planches-en-Montagne ;
  • M. Daniel Vionnet, Maire de Chaux-des-Crotenay ;
  • M. Michel Bourgeois, maire de Entre-deux-Monts

 

L'Assemblée a permis de rassembler 110 adhérents et 125 pouvoirs ont par ailleurs été pris en compte. Après un accueil convivial offert par la municipalité de Chaux-des-Crotenay, le Président André Alix a présenté successivement les rapports moral et d’activité qui témoignent du dynamisme de l’association et de son activité dense et bien structurée.

 

L’état des adhésions a confirmé, cette année encore, la progression régulière des effectifs avec une croissance de 22,5%. Au 31 décembre 2018, l'association comptait 625 membres à jour de leur cotisation, dont 144 nouveaux membres. Les rapports ont été votés à l’unanimité.

 

Suivirent le rapport financier 2018 présenté par la trésorière Andrée Lecoultre, celui du vérificateur des comptes, Guy Pagnier, et enfin la présentation du budget prévisionnel 2019. Le rapport financier a été voté à l’unanimité moins une voix et le quitus a été accordé à la trésorière.


Les 8 membres (série B) du Conseil d’administration ont ensuite été réélus à l’unanimité : Pierre Aymard, Michel Bourgeois, Daniel Coulon, Françoise Dubois, Jean-Louis Fottorino, André Fumey, Arnaud Lerossignol, Michel Rossier.


Les activités de chacun des 3 collèges du CA ont ensuite été présentées par les Vice-Présidents ou leur représentant : Thierry Barthod pour le collège Alésia Berthier, Lucile Genty pour le collège Patrimoine archéologique et François Jacquet pour le collège Château médiéval de Chaux-des-Crotenay. Ils rappelèrent les objectifs des collèges et les actions conduites, conformément aux orientations générales définies dans les statuts de l’association et dans les documents propres à chaque collège (voir : http://bit.ly/2vw8KUA).

 

François Billot intervint aussi pour présenter le travail du Comité technique Archives qui termina, fin 2018, la numérisation des archives Berthier, entreprise en 2011, soit près de 4 000 pièces.

 
La matinée consacrée à la partie institutionnelle se clôtura par une petite cérémonie empreinte de respect, de reconnaissance et d’émotion au cours de laquelle le président André Alix rendit hommage, au nom de l’association, à deux piliers du conseil d’administration, Jean-Pierre Fumey et Jacky Vuillet-à-Ciles en leur décernant respectivement les titres de membre d’honneur et de président d’honneur d’ArchéoJuraSites.

 

Communications du 13 avril après-midi : la photographie au service de l'archéologie

L’après-midi étaient programmées deux interventions sur la thématique du mobilier archéologique :

  • Jacques Renoux, professeur retraité des Universités et photographe très averti, co-réalisateur des photographies de l’ouvrage La tombe princière de Vix et adhérent de longue date d’ArchéoJuraSites, démontra avec humour et brio comment la photographie numérique professionnelle pouvait contribuer à l’étude des artefacts trouvés lors de fouilles archéologiques ;
  • Puis André Alix évoqua les fouilles effectuées par André Berthier au cours des campagnes estivales de 1964 à 2000 et donna un aperçu du mobilier archéologique ainsi mis au jour. Jacques Dubois compléta cette information en expliquant le déroulement de l'important chantier de relevé photographique effectué fin 2018 - début 2019 afin de constituer une photothèque bien calibrée du mobilier archéologique mis au jour par André Berthier (environ 1 800 clichés).

 

Cette journée intense par ses contenus et les nombreuses informations communiquées à un public dont l’attention ne faiblit pas, se termina de façon conviviale autour du verre de l’amitié.





Assemblées générales du samedi 21 avril 2018


Compte rendu sommaire

Le 21 avril 2018 se sont tenues, à la salle des fêtes de Foncine-le-Haut, les Assemblées générales, extraordinaire et ordinaire d'ArchéoJuraSites. Les membres de l'association ont ensuite été conviés à prendre part, l'après-midi, à une conférence de présentation des résultats de l'étude de territoire  du plateau de Cornu - Chaux-des-Crotenay.
Voir : Iconographie  
 

Couverture presse : Le Progrès (24 avril) - Voix du Jura (3 mai)Hebdo 39 (21 mai)

 

Présence de :

  • Mme Marie-Christine DALLOZ, Député du Jura ;
  • Mme Françoise VESPA, Vice-Présidente du Conseil départemental du Jura, Maire de Saint-Laurent-en-Grandvaux ;
  • M. Gilbert BLONDEAU, Vice-Président du Conseil départemental du Jura, Vice-Président de la Communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura et maire de Foncine-le-Haut ;
  • M. Michel BOURGEOIS, Maire d'Entre-Deux-Monts, également administrateur d'ArchéoJuraSites ;
  • et, l'après-midi,  M. Clément PERNOT, Président du Conseil départemental du Jura et de la Communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura           

 

Assemblée générale extraordinaire

L'Assemblée générale extraordinaire (126 adhérents présents et 80 pouvoirs valides) s'est tenue en tout début de matinée. Ces statuts révisés ont été rédigés en partant des statuts actuels d’ArchéoJuraSites et en intégrant des spécificités de positionnement de l’association Alésia André Berthier qui s'est rapprochée récemment d'ArchéoJuraSites. Ces statuts sont adaptés au nouveau contexte du regroupement des associations en une seule entité et visent à bien prendre en compte la thématique stratégique de la thèse et de la découverte d'André Berthier. L’essentiel des modifications porte donc sur l’action à développer pour approfondir et prolonger cette découverte d’André Berthier et faire reconnaître les résultats et les potentialités des travaux de celui-ci. Dans cet esprit, les statuts révisés font apparaitre la création de trois Collèges qui correspondent aux trois orientations stratégiques d’ArchéoJuraSites. Le premier Collège est en lien avec la thèse Berthier et concerne, temporellement parlant, la courte période de la conquête des Gaules. Le second Collège, construit en parallèle à l’étude de territoire en cours, s’attache à l'identification et à la valorisation du patrimoine archéologique protohistorique du secteur. Le troisième Collège travaille sur le château médiéval de Chaux-des-Crotenay ainsi que sur l’occupation du territoire à cette époque.


Ces Collèges vont devoir assumer une forte responsabilité dans la politique et le développement des travaux de l'association sur ces trois axes stratégiques. Ils se distinguent des Comités techniques par le caractère politique et stratégique des actions à développer, alors que les Comités techniques sont plus directement opérationnels et logistiques. Des Vice-présidents “Collèges” seront désignés au cours d'un prochain CA et feront désormais partie du Bureau es qualité. ArchéoJuraSites profite de cette révision des statuts pour apporter quelques correctifs de détail aux statuts actuels, en évitant cependant d’introduire trop de détails de nature logistique ou opérationnelle qui trouveront plutôt leur place dans le Règlement intérieur. Les nouveaux statuts de l'association sont  adoptés à l'unanimité des présents et des membres représentés (ils seront mis en ligne seulement après déclaration à la Préfecture du Jura).

 

Voir articles du Progrès et de Voix du Jura rendant compte de cette AGE.

 

Assemblée générale ordinaire

L'Assemblée générale ordinaire (126 adhérents présents et 80 pouvoirs valides) a permis de faire partager aux membres présents toutes les données utiles sur la vie de l'association, son état de santé, ses activités et ses projets. Le Président André Alix, dans son rapport moral, revient d'abord sur la bénéfique fusion des deux associations Alésia André Berthier et ArchéoJuraSites, aboutissement d'un projet amorcé il y a moins de 3 ans. Il insiste sur le fait que la politique développée depuis maintenant une dizaine d'années par ArchéoJuraSites, poursuit son cheminement avec plusieurs résultats tangibles :

  • croissance exponentielle du nombre de nos adhérents ;
  • nombreuses sollicitations pour donner des conférences (12 conférences dans l'année écoulée) ;
  • multiplication du nombre de visiteurs accueillis sur le site par les équipes de bénévoles (près d'un millier de personnes en 2017 au cours des différentes manifestations telles que les visites guidées pour les groupes à la journée ou à la demi-journée, la journée Portes Ouvertes, les Journées Européenne du Patrimoine...) ;
  • même les services fiscaux accordent leur crédit (sans jeu de mot), puisque ArchéoJuraSites est reconnue, depuis novembre dernier, comme association d'intérêt général. 

 

Le Président évoque bien sûr la coopération actuelle avec l'Association de l'Oppidum (présidée par Franck Ferrand) pour l'étude de territoire qui est présentée, l'après-midi, aux participants. Une importante réunion publique s'est tenue le 28 mars 2018 à Champagnole (détails disponibles sur l'extranet Membres). Il renvoie aux responsables des commissions et des divers chantiers pour la présentation des  activités réalisées en 2017 et au début de 2018.

Cette bonne santé de notre association a cependant son revers : en effet, la gestion d'une association aussi importante (plus de 700 membres au fichier à la mi avril 2018) est uniquement assurée par des bénévoles et devient complexe et chronophage (ce qui nécessitera de trouver des solutions appropriés à l'avenir). Le rapport moral du Président est adopté à l’unanimité moins une abstention.

 

Le secrétaire général, Jean Michel, présente le bilan des adhésions 2017. ArchéoJuraSites finit l’exercice 2017 avec un effectif de 510 membres à jour de leur cotisation, soit une croissance de +12,1 % par rapport à 2016 (455 membres à jour en fin d’exercice) et 81,3 % du potentiel des 627 membres enregistrés, à jour et non-à-jour (la croissance de l'association est en moyenne de 20 % par an depuis 2012). Sur ces 510 membres à jour en 2017, ont été enregistrés en 2017 les adhésions de 81 nouveaux membres (15,9 %). On relève un nombre important de membres bienfaiteurs ce qui traduit un fort soutien au travail de l’association, qui a certes un fort ancrage local et régional, mais avec aussi une réalité nationale (plus de 35 % d’adhérents hors région Franche-Comté).

 

La trésorière, Andrée Lecoultre, donne la vue générale du bilan financier 2017 et les détails des produits et charges (Guy Panier qui a  assuré le contrôle des comptes de l’association a validé le bilan comptable 2017 de l’association). Le quitus est donné à l’unanimité à la trésorière pour le bilan comptable 2017. 

 

Le Conseil d'administration est renouvelé (série A) avec entrée en son sein d'un nouveau membre, Pierre-Louis Uny (voir composition du nouveau CA).

 Les travaux des commissions et chantiers divers sont ensuite présentés (détails disponibles sur l'extranet Membres).

  • Numérisation et portail des archives Berthier (Jean Michel)
  • Chantier “Poterie” : correspondance Berthier-Potier (François Giron)
  • Reconnaissances de terrain de la commission vestiges (Michel Rossier)
  • Fouille 2017 du Château médiéval de Chaux-des-Crotenay
  • Étude de territoire (LiDAR) du plateau de Cornu - Chaux-des-Crotenay - OPUS I (Jean Michel)
  • Publications et articles de presse (Jean Michel)

 

CA post-AG

Le CA, réuni immédiatement après l'AG, a reconduit une partie de son Bureau pour 2018-2019 (voir composition du Bureau) et fixé les dates des réunions de l'exercice annuel à venir.

 

Conférence du 21 avril après-midi : étude de territoire (OPUS I)

En introduction, Franck Ferrand (Président de l’Association de l’Oppidum) a expliqué la raison de cette réunion à Foncine-le-Haut. ArchéoJuraSites étant partenaire financier (15 000 euros) et scientifique (contribution de plusieurs membres au travail d'exploitation du cliché LiDAR), il allait de soi que ses adhérents aient été informés, en priorité, des premiers résultats de cette étude de territoire.
Mentionnant la fusion de l’association Alésia André Berthier avec ArchéoJuraSites, il s’est félicité du fait que dorénavant il n’y avait plus qu’une seule association interlocutrice (ArchéoJuraSites) devant le public et les élus. Il a insisté sur la nécessité de préserver d’urgence ce site protohistorique majeur, d’une exceptionnelle richesse archéologique.

François Chambon a expliqué en détail les tenants et aboutissants de cette étude, qui s'est déroulée depuis mars 2017, et pourquoi il a été fait appel à la technologie LiDAR. Il a précisé en quoi consistait cette technologie, par quels moyens étaient obtenues les images, comment celles-ci ont été traitées, ce que cela permettait d’obtenir. Il a présenté toute la méthodologie suivie pour traiter les données. Ont été ensuite successivement présentés le périmètre du territoire concerné par l’étude, la constitution de l’équipe pluridisciplinaire, les cartes de synthèse obtenues suite au travail effectué en laboratoire, ainsi que des vidéos permettant de “naviguer” virtuellement sur le site, parmi les vestiges anthropiques. Le document OPUS I qui résulte de cette première tranche d’investigations sera remis courant mai aux responsables de la DRAC et du SRA et aux élus locaux concernés. La poursuite de la recherche (avec OPUS II puis OPUS III) impose de recueillir des fonds, ce à quoi s'attelle l'Association de l'Oppidum.

 

Jean Michel (Secrétaire général d’ArchéojuraSites) a montré, avec non moins de précision et de clarté, la complémentarité existant entre d’une part le travail de cartographie des vestiges anthropiques réalisé par ArchéoJuraSites (travail réalisé en lien avec les archives Berthier : rapports de fouilles, photographies...) et d’autre part le traitement des données obtenues par le LiDAR. Il a précisé le contexte de cette étude de territoire en présentant notamment les différentes thématiques traitées pour cet OPUS I : géographie du plateau de Cornu / Chaux-des-Cotenay, géologie, histoire, toponymie (étude de l’origine des noms des différents lieux).

En conclusion,  Clément Pernot (Président du Conseil départemental du Jura et de la Communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura) a félicité l’Association de l’Oppidum et ArchéoJuraSites pour l'exceptionnel travail accompli. Il a renouvelé son invitation faite à l'Association de l'Oppidum et à ArchéoJuraSites, à présenter ce travail devant le Conseil départemental du Jura (au printemps 2018) et a fait part de son souhait de voir le CD39 se prononcer formellement en faveur d’un soutien total, aussi bien pour la poursuite du projet que pour les mesures à prendre pour protéger le site.