Dernières actus ArchéoJuraSites

Mise à jour : juin 2021

 

ArchéoJuraSites est une association bien vivante et présente au cœur de nombreuses initiatives locales, régionales ou nationales. Sa vie institutionnelle est forte, avec chaque année des assemblées générales très suivies. Des rencontres estivales offrent la possibilité aux membres et aux amis de l'association de prendre part aux diverses activités. Par ailleurs l'association travaille en liaison étroite avec divers partenaires, notamment les collectivités locales et d'autres acteurs de la vie économique et publique. La présente page vise à donner un bref aperçu de ce riche vécu associatif. Pour des raisons de commodité, ne sont mentionnées ici que les actualités les plus récentes (année en cours) ou juste à venir. D'autres pages complètent le vaste panorama des activités de l'association :

 

  • "Archives Actus" compile rétrospectivement les actualités des années antérieures ;
  • “Rencontres" présente plus longuement les grandes rencontres estivales de l'association ;
  • “Conférences" liste les conférences données par des administrateurs ou membres de l'association.
  • "Calendrier" précise les dates importantes de la vie de l'association.

 





200818 - LE STYLE LITTÉRAIRE DE CÉSAR, VU PAR COLETTE DOCO-ROCHEGUDE

Un petit groupe d’administrateurs s’est réuni, mardi 18 août 2020 à la salle de réunion de la Maison d’ArchéoJuraSites, pour écouter une intervention de Colette Doco-Rochegude, membre d'ArchéoJuraSites et surtout éminente latiniste à qui quelques pages du dernier bulletin d’ArchéoJuraSites avaient été consacrées. Son séjour à Chaux-des-Crotenay pour une quinzaine de jours fut ainsi une riche occasion, pour les membres de l’association disponibles au coeur de l’été, de poursuivre, l’espace de quelques heures, la réflexion portant sur les manuscrits et traductions de La Guerre des Gaules.

 

Colette Doco-Rochegude, dans le cadre de son travail de recherche entrepris aux côtés d’Antoinette Brenet, latiniste et amie d’André Berthier, a déjà analysé 135 manuscrits différents du Livre VII, à la recherche de toute divergence de traduction et, passionnée, ne désespère pas d’en trouver d’autres (il en existerait plus de 200).

 

S’appuyant sur quelques expressions latines extraites du Bellum Gallicum, elle a évoqué le style clair, recherché et élégant de César, insistant à cette occasion sur les spécificités de la grammaire latine. Elle a montré comment une étude superficielle du texte peut conduire à des erreurs de traduction fondamentales et en quoi une traduction qui ne se réfère qu’à deux, voire quatre manuscrits ne peut donner un résultat satisfaisant.

 

Une belle leçon de rigueur et de ténacité dans la recherche de la vérité.