Connaître, préserver et valoriser le patrimoine historique,
géologique et archéologique du territoire
entre Ain, Saine et Lemme
Sites archéologiques > Patrimoine archeologique

Un riche patrimoine archéologique local et régional

Une mission 

ArchéoJuraSites a pour mission de connaître, mettre en valeur et préserver le patrimoine archéologique, historique et naturel du territoire structuré par les vallées de la Lemme, de la Saine et de la haute vallée de l'Ain. Comme ses statuts l'indiquent, son action se place dans la continuité des travaux des grands érudits régionaux (Désiré Monnier, Alphonse Rousset, Louis-Abel Girardot, René Chambelland…). L'association s’attache aussi à prolonger les recherches d’André Berthier situant les épisodes de la bataille d’Alésia (52 av. J.-C.) dans le Jura à Chaux-des-Crotenay, Syam et Crans.

Ce territoire longtemps considéré comme “archéologiquement nul”, situé dans un environnement montagneux hostile et occupé tardivement, recèle d’étonnants et très énigmatiques vestiges anthropiques anciens. C’est la mission confiée spécifiquement au Collège “Patrimoine archéologique”, un des trois Collèges de l’association (à côté des Collèges Alésia-Berthier et Château médiéval de Chaux-des-Crotenay) d’inventorier, identifier, géolocaliser, décrire et faire préserver toutes ces structures très anciennes.

Un document de présentation de l'action d'ArchéoJuraSites : Connaître et préserver le patrimoine archéologique local

Un territoire riche de très nombreux vestiges archéologiques

 

Les investigations d’ArchéoJuraSites se focalisent sur une zone de 150 km2, de Champagnole à Fort-du-Plasne, de Châtelneuf à Bief-des-Maisons, avec une forte concentration de vestiges anthropiques sur Chaux-des-Crotenay (plus de 190 structures inventoriées), Syam (60), Crans (40), Sirod (40), Les Planches-en-Montagne (55)… La découverte jurassienne d’André Berthier a conduit les équipiers de l’archéologue à reconnaître de très nombreuses structures sur le plateau de Chaux-des-Crotenay ainsi qu’en combe de Crans.
Tous les vestiges anthropiques enregistrés dans la base de données Vestiges d’ArchéoJuraSites (plus de 450 à ce jour) ont la particularité d’être des structures étonnantes tant par leurs dimensions que par leur mode constructif ou leur emplacement. La plupart d’entre elles, réellement énigmatiques, ne répondent pas à des nécessités de type agricole et témoignent souvent d’intentions apparemment plus complexes (constructions à caractère ostentatoire). Quelques-unes, bien étudiées par André Berthier, montrent des dispositifs à finalité cultuelle, ce qui est attesté par la présence de pierres étranges placées volontairement dans des niches à l’intérieur de ces  monuments.

Galerie “Murs et pierres énigmatiques”  https://goo.gl/c9tCtD - Près de 700 photos d’une sélection d’une centaine de vestiges sont disponibles en accès public sur Flickr. Les clichés des vestiges cotés sont classés en albums, eux-mêmes répartis en dossiers géographiques ou thématiques.

Des sites archéologiques aux alentours

Si on replace l'éperon barré de Chaux-des-Crotenay et la découverte d'André Berthier dans un contexte géographique et historico-archéologique élargi, on se rend vite compte qu'autour de cette zone, le territoire centré sur Champagnole et allant de Poligny aux Foncine est particulièrement riche en sites archéologiques d'importance dont les fouilles autorisées (Louis-Abel Girardet, Claude Mercier, François Leng...), ont permis de découvrir d'importantes occupations humaines de la préhistoire au médiéval avec de beaux témoignages de la période romaine et gallo-romaine.

Sites archéologiques aux alentours : documentation complémentaire

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu