Connaître, préserver et valoriser le patrimoine historique,
géologique et archéologique du territoire
entre Ain, Saine et Lemme
L'Alésia Berthier > L’Alésia Berthier > Textes Berthier

 La “Découverte d’André Berthier”

Textes publiés d'André Berthier

 


André Berthier a relativement peu écrit sur sa découverte “Alésia - Chaux-des-Crotenay”. Quelques articles publiés ici ou là, à diverses époques, restent néanmoins des documents de première importance pour prendre connaissance de la démarche de l'archiviste-paléographe et des résultats de ses investigations. L'essentiel des travaux d'André Berthier sera par contre publié dans les “Annales d'Alésia” en 1984 puis dans l'ouvrage “ALÉSIA” en 1990. On présente ci-après plusieurs articles ou textes de communications jalonnant “l'aventure Berthier”. Ne sont pas évoqués ici les rapports et autres notes techniques écrits après chaque campagne de fouille ou sondages, ni l'abondante correspondance de Berthier, littérature grise qui peut être consultée sur le Portail des Archives Berthier.
 
André Berthier aux fouilles de Crans en août 1989 (Ph. I. Grimm)

1963 - Le tout premier écrit de Berthier, le pli cacheté déposé à l'Institut : A la recherche d'ALÉSIA 

A tout seigneur, tout honneur. Tout commence par le texte tapuscrit de 43 pages écrit en 1962-63 et déposé en juin 1963, sous pli cacheté, à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (Institut de France). Après une étude approfondie des Commentaires de la Guerre des Gaules de César ainsi que des écrits de nombreux auteurs, André Berthier est amené à rejeter les hypothèses Alise et Alaise qui ne répondent pas à trois critères indispensables à la recherche d'Alésia : relief-hydrographie-stratégie. Il définit ensuite un itinéraire, parmi quatre possibles, comme étant le plus sûr et donc le plus rapide pour permettre à César de gagner la province et à Vercingétorix de se replier sur une position  préparée à l'avance. Sa recherche sur la carte au 1/50 000e le conduit à identifier un site jurassien proche de Champagnole répondant parfaitement aux exigences déduites de l'étude des textes antiques.  De plus, le site proposé s'avère au centre d'une vaste zone de culte celtique. Il termine son écrit en préconisant que des recherches soient effectuées sur le terrain pour vérifier la plausibilité de son hypothèse. On présente ici une copie de ce texte annotée par André Berthier avant l'établissement de la version finale du texte. 

1979-1980 - Les deux articles parus dans la revue Le Gaulois : Bilan des recherches sur le terrain & Alésia 79-80

Du début des années 70 à 1980, une revue locale de Chaux-des-Crotenay (Le Gaulois) est publiée  sous la direction du Docteur Jean Mazuez (association les Amis de La Chaux-des-Crotenay). Elle informera ses lecteurs, deux fois par an, sur les avancées des investigations de terrain des équipes Berthier. Ce dernier y publiera deux articles assez longs en 1979 et 1980 faisant le point sur les travaux de la seconde moitié des années 70.

  • Dans le premier article (reprise d'une conférence faite le 17 août 1978), Berthier rappelle sa fidélité à Chaux-des-Crotenay et mentionne d'emblée les obstacles mis devant lui et ses équipes par les hautes autorités administratives. Il explique sa démarche toute focalisée sur les exigences du portrait-robot (dont une pré-figuration avait été esquissée par le Capitaine Gallotti sous le Second Empire). Le portrait-robot décline 3 séries d'exigences (militaire, urbaine et cultuelle) qui toutes sont respectées sur le site de Syam Chaux-des-Crotenay. André Berthier évoque les grandes phases de la bataille en les plaçant dans le contexte de  Chaux-des-Crotenay et en indiquant les principaux vestiges retrouvés un peu partout. Il détaille la construction ou enceinte en contre-bas de Cornu qui a révélé des mobiliers intéressants (clou antique, poteries vernissées des 15 au 17ème siècle...) et qui pourrait être un dépôt de fondation.
  • Pour les investigations sur l'éperon barré, une première partie du second article est consacrée à la voie antique (voie sacrée) allant des Abattois aux Gîts de Syam : André Berthier détaille avec grande précision les 4 sections de cette voie totalement oubliée. Toujours sur l'éperon barré, une deuxième partie du document détaille les investigations sur les deux monuments cultuels dits à hémicycles à 180 m au Nord du Carrefour des 4 chemins : ces deux monuments semblent avoir été réalisés par décapage de la roche et présentent des aménagements témoignant de leur destination cultuelle. La fin du texte concerne les investigations sur le flanc oriental de la Côte Poire, en bordure de la Combe de Crans (parcelle des Etangs). André Berthier détaille l'étude de 3 buttes et des murs qui les encadrent : pour Berthier (au moment où il écrit ce texte), on serait en présence d'un ensemble de défense militaire (les fouilles ultérieures apporteront des données contradictoires) et que le flanc oriental de la Côte Poire est un “locus iniquus” au sens de zone très fortifiée. Des tessons ont été recueillis couvrant la période de la Tène III au second siècle ap. J.-C.. 

1981 - Le tout premier article de Berthier dans le nouveau Bulletin de l'A.L.E.S.I.A. : Les recherches sur le territoire des communes de ...

En 1980, est créée l'Association Lemme Et Saine d'Intérêt Archéologique (A.L.E.S.I.A.). Dès 1981, l'association produit son premier bulletin d'information annuel. André Berthier, membre d'honneur de l'association, publie son tout premier article dans ce Bulletin. Il rappelle les découvertes faites sur les territoires de Chaux-des-Crotenay et de Crans : mur cyclopéen autour du plateau de Chaux-des-Crotenay, voie antique aux Abattois, vestiges romains en bordure de la Combe de Crans.

1982 - Les articles des Dossiers de l'Histoire : L'Alésia officielle & Une découverte qui change tout

La revue “Les Dossiers de l'Histoire” publie entre 1982 et 1984 quatre numéros en totalité ou partiellement consacrés à la controverse sur la localisation d'Alésia. Les membres d'alors de l'équipe Berthier (Antoinette Brenet, Jean-Yves Guillaumin et les abbés André Wartelle et Guy Villette) sont activement mis à contribution. André Berthier est aussi l'auteur de deux textes importants.

  • Dans le premier article de juillet 1982, André Berthier propose une contestation raisonnée de la thèse officielle (Alise-Sainte-Reine). Il pointe les erreurs et turpitudes des acteurs du 19ème siècle (Stoffel...), reprend la critique des preuves (armes, monnaies...) avancées par les “Alisiens” et met en avant la non-concordance des données de terrain avec le texte de César.
  • Dans le second article, André Berthier présente sa méthode déductive permettant de découvrir le site probable d'Alésia à partir des données du texte de César “La Guerre des Gaules”. Il évoque les éléments stratégiques et les données tactiques tirés du BG,  la topographie des lieux, la recherche sur le terrain et les trouvailles des sondages.

1984 - La communication au Congrès des Sociétés Savantes de Dijon : Le portrait-robot dans la recherche d'Alésia

Provoquant ses opposants sur leur terrain bourguignon, André Berthier fait une communication au 109ème Congrès des Sociétés Savantes pour présenter sa thèse, sa découverte et ses arguments pour les défendre. Cela conduit à de fortes réactions dans le clan des “alisiens” et des “officiels”. Dans ce texte, Berthier reprend la critique de la thèse officielle “Alise = Alésia”, fait également la critique des arguments onomastiques, présente les éléments clés des textes antiques et le portrait-robot qu'il en tire permettant une localisation scientifique du site d'Alésia. Il évoque la découverte effective du site de Chaux-des-Crotenay grâce au portrait-robot et présente des témoignages archéologiques issus des investigations sur le terrain.

1984 - Le point sur les recherches : Les Annales d'Alésia

Cet ouvrage collectif (dont Berthier est un des principaux contributeurs et l'inspirateur) rend compte des campagnes de fouilles et sondage réalisées  par les chercheurs de l'A.L.E.S.I.A. - Association Lemme et Saine d’Intérêt Archéologique - sur les sites de Chaux-des-Crotenay, Syam et Crans de 1964 à 1983. L'ouvrage déroule de façon chronologique les résultats des diverses campagnes annuelles de fouilles et de sondage conduites sous la direction d'André Berthier. Sont plus spécifiquement étudiées les zones suivantes : la Grange d'Aufferin, la plaine de Syam, le secteur du Châtelet, le Chaibatalet, le champ Tissot (et ses “lilia”), l'enceinte cyclopéenne autour de Chaux-des-Crotenay, la voie sacrée des Abattois, le secteur des combes au hameau de Cornu, la combe de Crans et le Camp Nord. L'ouvrage détaille aussi le mobilier trouvé lors des opérations de fouilles. 

1990 - L'ouvrage ALÉSIA

La référence incontournable reste naturellement la somme de 333 pages “ALÉSIA”, publiée en 1990. Cet ouvrage placé sous les signatures principales d'André Berthier et d'André Wartelle, rassemble les travaux d'une équipe de latinistes, hellénistes, archéologues, spécialistes de la toponymie en vue de faire le point sur la question controversée de la localisation d'Alésia. Depuis sa “découverte” par André Berthier en 1962, grâce à la méthode dite du “Portrait-Robot”, le site de Chaux-des-Crotenay fait désormais figure de prétendant sérieux pour être l'Alésia de la Guerre des Gaules. L'ouvrage développe successivement  : la recherche de la localisation du site d'Alésia, Alésia et les textes antiques, la critique de l'Alésia officielle (Alise-Sainte-Reine), la méthode du portrait-robot, la réponse de l'archéologie et les découvertes sur le terrain à Chaux-des-Crotenay et autour.  L'ouvrage a été écrit en collaboration avec Jean-Yves Guillaumin et Marianne Mulon. La préface est de Jean-Michel Croisille et la postface de Yves Florenne. 

1994 - À l'Assemblée générale de l'Institut Vitruve : conférence d'André Berthier

Invité à l'Assemblée générale de l'Institut Vitruve, le 29 janvier 1994, André Berthier commente et développe quelques points essentiels de ses travaux et revient sur divers points de discussion en lien avec la controverse de la localisation d'Alésia. Berthier évoque en tout premier lieu le programme de fouilles lancé à Alise-Sainte-Reine en 1991 (60 fouilleurs pendant 60 jours!...) et qui débouche sur des résultats négatifs en ce qui concerne l'Alésia de César (camps de Napoléon III non retrouvés, pas de nouvelles monnaies découvertes ni de javelots ou lances...). Il revient ensuite sur les données de géographie, de topographie, d'archéologie et de philologie qui toutes vont à l'encontre des affirmations péremptoires des tenants de la thèse alisienne. Berthier évoque alors le complot qui vise à maintenir la fiction d'Alise et la coalition des universitaires et des gens attachés à leurs intérêts politiques, financiers, touristiques. En ce qui concerne les recherches sur Chaux-des-Crotenay, Berthier donne un double objectif : militaire et cultuel. Pour les fouilles, il faut, selon lui, avancer avec prudence et bien comprendre qu'aux vestiges militaires ont sûrement pu venir se superposer des vestiges cultuels commémoratifs de la bataille (cf. fanum au Camp Nord), avec une sacralisation romaine des lieux mais selon des traditions celtiques. Il termine son intervention en évoquant la ville sainte (Alésia, métropole de toute la celtique selon Diodore de Sicile) sise sur l'oppidum, avec ses nombreuses structures anthropiques vraisemblablement religieuses.

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu