Connaître, préserver et valoriser le patrimoine historique,
géologique et archéologique du territoire
entre Ain, Saine et Lemme
L'Alésia Berthier > L’Alésia Berthier > Iconographie > Iconographie commentée

 L'album-photo de la découverte Berthier

Iconographie commentée

 

Sélection d'images rendant compte de diverses facettes de “l'aventure Berthier” depuis 1962 à 2000 (décès d'André Berthier) : la découverte du site de Chaux-des-Crotenay, André Berthier, ses amis et ses équipiers, les fouilles et sondages, l'A.L.E.S.I.A, les articles et ouvrages.... Clichés provenant du fonds Berthier et de diverses autres sources : famille Berthier, Henk Voorwinden, Ingrid Grimm, Jacques Renoux, Pierre Aymard et autres membres d'ArchéoJuraSites. Plusieurs milliers d'autres photos sont aujourd'hui déposés et enregistrés sur le Portail des Archives Berthier.

Cliquer sur les vignette pour agrandir les photos.

 

André Berthier au sommet Mont d'Or regardant en direction de la Suisse et de Genève

 

André Berthier et l'abbé Wartelle en reconnaissance au mur cyclopéen du chemin des ânes

 

Les frères Joseph et André Berthier en discussion en 1970 sur  la thèse Alésia - Chaux-des-Crotenay


1962-1963 : le portrait-robot, la découverte, le labo de Constantine...

13 juin 1962 : dépôt par André Berthier d'un pli cacheté à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres à n'ouvrir qu'après sa mort : 43 pages présentant la découverte du site d'Alésia - Chaux-des-Crotenay grâce à la méthode du portrait-robot, les 40 exigences à satisfaire pour localiser Alésia selon le texte de César (Bellum Gallicum), les considérations stratégiques et tactiques...                                        
          
 

Constantine 1963

André Berthier et son dessinateur Alain Daunic

Au tableau noir... 

L'oppidum de Chaux-des-Crotenay

Constantine 1963

Alain Daunic au laboratoire d'André Berthier

 

Le site de Syam - Chaux-des-Crotenay

Il est important de bien identifier par rapport aux textes des auteurs anciens, en particulier le Bellum Gallicum de César pris dans son sens littéral, le dispositif “global” constitué par :

  • l'éperon barré de Chaux-des-Crotenay, portant à son sommet l’oppidum des Mandubiens ;
  • l’étroite plaine de Syam, d’une longueur de 3000 pas, glissée entre les collines où César a installé son camp principal ;
  • la ceinture de collines de même hauteur entourant étroitement (cingere), enserrant au plus près l'éperon barré et l’oppidum gaulois ;
  • la “colline nord”, la Cote-Poire, d’un périmètre bien délimité, trop important pour avoir été englobé dans les travaux d’encerclement romains ;
  • la combe de Crans, couloir d'invasion par le Nord permettant de déboucher sur la partie sud-est  de la plaine de Syam après avoir contourné la colline nord. 

Les caractéristiques géographiques et topographiques de ce vaste site font de celui-ci le candidat le plus probable pour être l'Alésia de César, ce que Berthier constatera très vite en reconnaissant les lieux dès 1963 et en les confrontant aux exigences imposées par le Bellum Gallicum. A noter que n'est pas évoqué ci-dessous le site complémentaire de la plaine de Crotenay (bataille préliminaire de cavalerie) situé à une étape de marche d'Alésia.

Le site de la bataille

Le site de la bataille d'Alésia (nord à gauche). A droite, la pointe de l'oppidum et l'urbs. Au centre, la partie sud de la plaine de 3.000 pas, enserrée entre les collines. Dans le coin en haut à gauche, la colline de la cote Poire, la Grange d'Aufferin et la combe de Crans (camp nord). Et les deux rivières Saine et Lemme, leurs gorges et leur confluence dans la plaine de Syam.

L'oppidum

Vue vers le sud-ouest de l'éperon naturellement barré de Chaux-des-Crotenay portant en son sommet (in colle summo) une enceinte d’environ 120 ha, l’oppidum lui-même (oppidum ipsum). Au premier plan, les Gîts de Syam et la citadelle ou observatoire (arx) et les gorges de la Saine.

La plaine et l'oppidum

Vue depuis le rocher de la Baume. Au premier plan la partie sud de la plaine de 3.000 pas et la rivière Saine. Au centre et à l'arrière-plan, l'éperon barré (oppidum) et la citadelle (arx). Au fond, l'échancrure des gorges de la Saine.

Le pied de l'oppidum

Vue rapprochée de la zone d'affontement entre troupes romaines et gauloises au pied de l'oppidum (Gîts de Syam), dans la partie sud, terminale de la plaine de Syam (3.000 pas). A noter l'importante dénivellation de 250 m entre la plaine et la citadelle (arx) de l'oppidum.

La plaine de 3.000 pas

La partie nord de la plaine de Syam (plaine de 3000 pas) bordée de chaque côté par les collines. A droite la colline de la cote Poire. Au fond, le Mont Rivel près de Champagnole (cliché CIM).

Le camp Nord, les abrupts

 

Vu depuis l'oppidum, en direction du nord-est. Au fond la côte Poire et, sous elle, le camp nord (Grange d'Aufferin). Au premier plan, le Pré Grillet (débouché des gorges de la Saine). Entre Pré Grillet et Grange d'Aufferin, les abrupts (loca praeruta). 

 

André Berthier, ses proches, ses amis, ses équipiers

 André Berthier a très tôt mobilisé autour de lui de nombreux proches et amis, de nombreux curieux aussi intéressés par sa thèse et sa découverte. Lors de ses campagnes estivales répétées chaque année de 1963 à 2000, il a réussi à impliquer des centaines, voire des milliers de personnes, qui, à des titres divers, ont apporté un soutien ou une contribution. Les photographies prises dès l'origine de l'aventure témoignent de la dimension profondément humaine d'André Berthier et de l'exceptionnelle richesse du tissu de relations entretenues autour de sa découverte. Parmi les nombreuses personnes ayant apporté très tôt leur soutien à André Berthier, citons : J. Pernot, M. Sergent, E. Houriez, R. Potier, Gal Cl. Blanc, Gal H. Martin, A. Brenet, A. Girard, Dr J. Mazuez, B. Edeine, A. Wartelle, J.Y. Guillaumin, Chr. Méloche, P. Syre, G. Tissot, A. Socié, J. Berger, D. Porte et bien d'autres... sans oublier son épouse Suzette et ses enfants Dominique et Claire Berthier.

Dr. Mazuez, A. Berthier et R. Potier

P. Eychart et A. Berthier

A. Girard et A. Berthier

A. Berthier et B. Edeine

Girard, Wartelle, Berthier, Brenet

 

Fouilleurs en pique-nique

 

Les Berthier et leurs amis

 

A. Girard, chef de chantier

L'équipe de fouille

Berthier et ses fouilleurs

 

M. Sergent, A. Berthier, A. Girard...

Equipe au Champ des Mottes

 

Mme Suzette Berthier à Crans

A. Berthier en ULM

A. Wartelle, J. Berger, A. Berthier...

André Berthier - AG 1991

Des vestiges anthropiques énigmatiques et symptomatiques

Dès 1963, arrivant dans le Jura pour la première fois, André Berthier remarque très vite sur le terrain (à Syam et à Chaux-des-Crotenay) la présence de structures anthropiques énigmatiques. Lors de ses campagnes estivales annuelles, il entreprend une reconnaissance systématique du site et met en évidence la présence de murs, de fossés,de tertres, de monuments cultuels qu'il étudie précisément année après année. Le site est vaste, les vestiges sont nombreux et Berthier ne parviendra pas à tout identifier. Du fait des refus succesifs des autorisations de fouille, il se focalisera sur quelques zones (Etangs de Crans, Champ des Mottes...) mettant au jour des structures anthropiques étonnantes, jamais observées auparavant. ArchéoJuraSites s'emploie aujourd'hui à capitaliser toutes les données recueillies par André Berthier et poursuit les investigations en engrangeant les informations sur les vestiges dans une base de données. Une partie de ces vestiges (murs, fossés) relèvent manifestement d'une logique défensive (romaine, gauloise?) alors qu'une autre partie concerne une occupation protohistorique du site avec des finalités à caractère cultuel évidente. 

Mur militaire de la Grange d'Aufferin

Redoute de la combe de Crans

Mole du mur Girard

Mur cyclopéen du chemin des ânes

Mur d'enceinte et son cailloutis

Mur duplex du Champ des Mottes

Mur monumental dit des scouts

Monument en U des Abattois

Structure cylindrique des Abattois

Monument à 2 plates-formes

Tumulus tridigité à la Grange d'Aufferin

Monument de Laurence aux Combes

Tertre extérieur de l'enclos Girode

Mur Allard à Bourg-de-Sirod

Monument Mycènes à Rapoutier

Mur à forme de roue à la Perrena

Pour découvrir plus de vestiges parmi les 400 identifiés, caractérisés et cartographiés par ArchéoJuraSites sur le territoire de Chaux-des-Crotenay et des communes proches, voir les pages dédiées aux vestiges anthropiques ainsi que la galerie-photos complète accessible en ligne.

Les rares fouilles et sondages de sauvetage autorisés 

 André Berthier n’a été autorisé à conduire des fouilles à Syam, Crans et à Chaux-des-Crotenay que lors de quelques semaines d’été pendant 5 années. Des autorisations de sondages (sauvetage) lui ont été accordées en complément  mais toujours sur des surfaces limitées (à Cornu, au Champ des Mottes et aux Etangs de Crans) et toujours sur des durées d'investigation très réduite. Malgré ces contraintes, les équipes Berthier ont réalisé des travaux de qualité qui ont permis de mettre au jour des structures anthropiques étonnantes, là où personne n'auraient pu penser en trouver. Ce fut le cas pour l'occupation gallo-romaine manifeste de la zone des Etangs de Crans avec la découverte d'un possible fanum, commémoratif d'un évènement passé. Ce fut encore le cas de la découverte et l'étude de monuments ou structures protohistoriques aux Abattois, dans la forêt de Cornu, au Champ des Mottes et autour de l'oppidum de Chaux-des-Crotenay. Sans oublier, bien sûr, les fouilles du Champ Tissot en 1972 où furent découverts et étudiés une quinzaine de cônes avec pieux (possibles lilia?). Les quelques photographies sélectionnées ci-après peuvent témoigner du travail sérieux des équipes Berthier sur la période allant de 1964 à 1992. 

1964 - Plaine de Syam

Plate-forme pentagonale

1964 - Grange d'Aufferin

Fossés de la butte orientale

1971 - Etangs de Crans

 

Structure circulaire - ustrinum

1976 - Enceinte cyclopéenne

Mur du Censeur

1973 - Les Abattois

Voie “sacrée”

1983 - Combe de Crans

Redoute NE - Structure aux 3 dalles

1974 - Les Combes

Bateau Etiévant

 

1974 - Les Abattois

Structure cylindrique avant le sondage

1974 - Les Abattois

Monument à écoulement N°2

1975 - Les Abattois

Monument à 2 plates-formes

 

1985 - Champ des Mottes

Mur sud duplex

1984 - Champ des Mottes

Tumulus “ad honorem” TE

1985 - Champ des Mottes

Tumulus “ad honorem” TE'

1984 - Champ des Mottes

Plate-forme près du mur sud

 

1983 - Bois de derrière Cornu

“Four” N°3

1983 - Bois de derrière Cornu

“Poterie” au fond du four

1977 - Enclos Pré Romand

Pavage de la structure

1977 - Enclos Pré Romand

Mur du temple des eaux

1988 - Etangs de Crans

Fanum - Mur N1 - Parement Nord

1980 - Etangs de Crans

Fanum - Carré de fouille J'15

1991 - Etangs de Crans

Fanum - Carré de fouille H3

1986 - Etangs de Crans

Fanum - Mur

 

Du mobilier archéologique qui interpelle

En dépit des limitations très contraignantes imposées à Berthier, les équipes ont pu mettre au jour d’importants lots de mobilier archéologique (objets métalliques, céramique, ossements, pierres gravées et à cupules...) dont ArchéoJuraSites entreprend aujourd'hui l'inventaire et assure la conservation et la mise en valeur.

Pour le métallique, ont été trouvés des milliers de clous et agrafes, des fers et des talons de lance, des pointes de flèche, une remarquable clé de coffre antique et des couteaux expertisés comme romains, une hache-canne, des décors métalliques…Pour la céramique, a été mise au jour en 1971, aux Etangs de Crans, une structure circulaire, possible ustrinum gallo-romain (endroit où l’on brulait les corps). Par la suite, des sondages de sauvetage ont permis la collecte de milliers de tessons céramiques. Selon une expertise récente, près de 70% de la céramique trouvée à cet endroit est gallo-romaine dont de la céramique campanienne et de la sigillée. En outre a également été mise au jour une structure cylindrique en tuf, probable putéal également gallo-romain. Il faut encore ajouter une quantité importante d'ossements divers trouvés dans les fosses de Cornu ou aux Etangs de Crans, sans oublier la découverte en 1972, à la Grange d'Aufferin, de pieux en résineux enfoncés dans des cônes (possibles lilia romains).

Voir ci-dessous quelques clichés d'objets les plus marquants. Voir en complément les pages dédiées au mobilier archéologique et le diaporama présentant et commentant une sélection d'objets.

 Le métallique

 

 
  

 La céramique

D'autres trouvailles exceptionnelles

Puteal

Pieu dans un cône 

Pierre gravée

 Les articles et ouvrages jalons

Très vite, André Berthier et ses amis s'efforceront de trouver des solutions pour communiquer sur la découverte du site d'Alésia - Chaux-des-Crotenay. Après une toute première période où la discrétion était volontairement recherchée, plusiers articles seront publiés dans des revues spécialisées et dans la grande presse tant nationale que régionale (plus d'un millier d'articles de 1965 à 2000 enregsitrés sur le Portail des Archives). Et très tôt seront publiés des ouvrages de synthèse qui devriendront d'incontournables références. Sont mentionnés ci-après quelques uns des textes clés ou jalons. D'autres travaux seront publiés plus tardivement dont les excellents ouvrages d'Antoinette Brenet, Danielle Porte, Jacques Berger ou encore Pierre Aymard sans oublier les articles parus dans de très nombreuses revues.

 

1965 - A.F.C.M.

Clément Blanc 

 

Tout premier article paru dans une revue spécialisée, écrit par le Général Clément Blanc, ami et soutien de Berthier

1967 - Le Monde

Jean-Marie Dunoyer

 

Paru dans Le Monde en janvier 1967, l'article va déclencher de vives réactions dans le monde de l'archéologie

1982 - Dossiers de l'Histoire

A. Berthier, A. Wartelle, G. Villette...

Série de quatre numéros de la revue “Les Dossiers de l'Histoire”, en 1982-83, entièrement consacrés à l'affaire Alésia, avec plus de 20 articles des membres de l'équipe Berthier et de leurs détracteurs

2001 - Libération

Thierry Secrétan

Série de six articles d'une page entière (un par jour) consacrés par Thierry Secrétan à la thèse Berthier et à la réfutation de la thèse officielle. A nouveau, la publication de ces articles déclenchera de nouvelles pomémiques mais popularisa le découverte Berthier

1973 - René Potier

 

Tout premier livre consacré par René Potier à la thèse d'André Berthier, à la ré-interprétation du texte de César et à la défense de Vercingétorix dont le rôle est dénigré par les tenants de l'Alésia officielle (367 p.)

1984 - A.L.E.S.I.A.

Publication en 1984 par l'association A.L.E.S.I.A. (créée en 1980) des résultats des fouilles et sondages d'André Berthier de 1963 à 1983, avec les détails des travaux et expertises (156 p.)

1990 - André Berthier & André Wartelle

Parution en 1990 (non sans difficultés) de la somme écrite par André Berthier, André Wartelle et quelques proches. Ouvrage de référence faisant la synthèse de près de 30 années d'investigations (333 p.)

 

 

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu