Connaître, préserver et valoriser le patrimoine historique,
géologique et archéologique du territoire
entre Ain, Saine et Lemme
L'Alésia Berthier > L’Alésia Berthier > Historique & données > Repérage géo-topographique

La “Découverte d’André Berthier”

Repérage géo-topographique simplifié

 

  1. L’Ain de sa source à Syam (1a), puis de Syam à Crotenay après la confluence avec la Saine (1b) en plaine de Syam : rivière évoquée par César dans le Bellum Gallicum.
  2. La plaine de Crotenay, bordée à l’Ouest par la barre de la Côte de l’Heute et au Sud par l'Ain (où se tenait l'infanterie gauloise) : lieu de l'embuscade préliminaire qui sera suivie du retrait de la cavalerie gauloise après échec de l'attaque.
  3. La butte de Montsogeon : hauteur déterminante dans l'embuscade préliminaire et la bataille de cavalerie, à 15 km environ de la place forte d’Alésia où Vercingétorix veut bloquer César.
  4. La plaine de Syam, de 4,5 km de long (3.000 pas), entourée de collines sur tous les côtés : camp principal de César et lieu de plusieurs batailles successives entre romains et gaulois.
  5. L’éperon barré de Chaux-des-Crotenay fermant au Sud la plaine de Syam : oppidum Mandubien et position choisie à l'avance par Vercingétorix pour bloquer César.
  6.  Alésia, cité des Mandubiens, sur la partie sommitale de l’oppidum : métropole religieuse de la Celtique (selon Diodore de Sicile) avec son enceinte cyclopéenne.
  7. La Saine (a) et la Lemme (b), deux rivières torrentueuses se faufilant en gorges étroites au pied des flancs abrupts de l'oppidum (César dixit) et séparant l’oppidum de collines de même hauteur.
  8. La Côte Poire ou montagne Nord décrite par César comme d'un périmètre trop important pour être englobée dans les défenses romaines : elle domine dangereusement le “camp Nord” romain.
  9. La combe de Crans à l’Est de la côte Poire : camp Nord des deux légats et zone de la bataille finale du Camp Nord.
  10. Le Mont Rivel et ses temples antiques (mémoire de la bataille d'Alésia?).

L’un des principaux atouts de la “thèse-découverte” d’André Berthier est qu’elle comporte les deux emplacements cruciaux et indissociables de l’ensemble qui constitue l’épisode d’Alésia : d'une part celui de l’embuscade préliminaire (dans la plaine de Crotenay), et d'autre part le siège lui-même de l'oppidum Alésia (Chaux-des-Crotenay, Syam, Crans).

 

Le pied de l'oppidum aux Gîts de Syam

 

Pré Grillet, Côte Poire et Grange d'Aufferin

 

Vues satellitaires complémentaires (GPS Chaux-des Crotenay : 46.658568N, 5.964203E)

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu