Connaître, préserver et valoriser le patrimoine historique,
géologique et archéologique du territoire
entre Ain, Saine et Lemme
Sites archéologiques > Gallo-romain > St-Germain en Montagne > Alimentation en eau

Agglomération de Saint-Germain en Montagne

L'alimentation en eau

Quatre points d'approvisionnement en eau sont connus : la "Fontaine romaine" (400 m à l'est) , le puits du secteur fouillé en 1966-68, le puits de la salle 302 et celui découvert sur le terrain de la scierie à l'ouest du site. Ces quatre points sont alignés et correspondent au tracé où la nappe phréatique est atteinte le plus facilement. Il est vraisemblable que d'autres puits existent et qu'ils soient situés en alignement avec les autres points d'eau.

Agglomération de Saint-Germain en Montagne : Puits

Les puits paraissent avoir constitué la principale source d'approvisionnement d'eau pour les habitants, cependant, il ne faut pas négliger l'apport de l'eau pluviale, dont la récupération systématique est prouvée par l'existence des très nombreuses canalisations, dont les frettes ont été rencontrées le long des façades de la majorité des bâtiments.

Le puits de la salle 302

Le puits est situé à l'extrémité sud du bâtiment 3, dans la salle 302, desservie par le couloir qui traverse le bâtiment du nord au sud. Cet aménagement de couloir médian n'a été rencontré sur aucune autre construction.
Il est construit en petit appareil allongé, régulier, mais dressé sans soin particulier. Les moellons ont été montés en spirale en un seul rang continu. Le diamètre interne de 0,90 m se maintient sur la totalité de la hauteur. Le fond, en marne, est atteint à 5,30 m de profondeur, alors que le niveau supérieur de la nappe phréatique l'est à 4,20 m, ce qui correspond à un niveau d'eau de 1,10 m.

Le puits ne possède pas de margelle; les moellons affleurent simplement le sol de la salle. Alentour, le sol en terre battue était recouvert de grandes dalles calcaires.
Le puits était remblayé jusqu'à la surface. Il a été utilisé depuis le début du IIème siècle. Le puits aurait été comblé par l'effondrement du bâtiment, consécutif à l'incendie de la fin du IIème siècle, et n'aurait plus été utilisé postérieurement.
 

 

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu