Connaître, préserver et valoriser le patrimoine historique,
géologique et archéologique du territoire
entre Ain, Saine et Lemme
Sites archéologiques > Gallo-romain > Gratteloup > Sondages

L’auberge gallo-romaine au lieu-dit “En Gratteloup” à Champagnole

Sondages

Sondage N°1

Une tranchée ouverte le long de la route, au sud-est du site, pour la pose de tuyaux d'égouts a mis en évidence deux murs à 15 m des structures du bâtiment. Ces deux murs, distants de 2,60 m, ont une orientation nord-ouest / sud-est identique à celle des galeries du bâtiment.
Ils sont bâtis en pierres sèches avec joints d'argile, les parements sont peu soignés, les assises irrégulières sont formées de pierres plates plus petites que celles ayant servi à la construction du bâtiment. Ces murs sont conservés sur une hauteur de 0,70 m, leur assise supérieure a été rencontrée à 0,60 m sous la surface du sol.
Le mode de construction fruste incite à envisager qu'il s'agissait des vestiges d'une construction annexe en sous-sol ou semi-enterrée, à fonction de stockage ou d'atelier.
La tranchée n'étant restée ouverte que quelques heures, il n'a pas été possible d'étendre le sondage.

Sondage N°2

Un deuxième sondage a été entrepris à proximité de la tranchée, dans le prolongement de la galerie I. Aucune structure n'a été rencontrée, par contre, à partir de 0,70 m de profondeur, de nombreux fragments d'amphores ont été découverts, en particulier des anses de divers types, mêlées d'ossements de bovidés. A 0,35 m de profondeur une perle de verre en forme de couronne de section circulaire, de couleur vert clair, a été trouvée.
La profusion de fragments d'amphores et d'ossements permet d'avancer qu'il s'agit d'un dépotoir constitué à proximité du bâtiment.
Parmi les fragments d'amphores recueillis dans le sondage figurent deux anses d'amphores "à anses coudées" selon la classification de B. HOFMAN. Ce type ne semble être apparu que vers le milieu du Ier siècle avant notre ère, et n'avoir été en usage que jusqu'à l'époque FLAVIENNE. Les autres fragments appartiennent à des amphores Républicaines, les lèvres inclinées et la forme en "S" des anses permettent de supposer qu'il s'agit également d'un type datable du Ier siècle avant notre ère.
A 1,10 m sous terre, une couche importante de galets a été mise en évidence, ces galets, propres, sans terre, sont les témoins du niveau supérieur du battement de la nappe phréatique qui, au cours de ses mouvements, les a nettoyés.
 

 

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu