Connaître, préserver et valoriser le patrimoine historique,
géologique et archéologique du territoire
entre Ain, Saine et Lemme
L'Alésia Berthier > Contributions

Contributions de membres d'ArchéoJuraSites ou visiteurs du site

La contestation de la localisation du site de la bataille d'Alésia est-elle-fondée?

par Pierre Aymard, auteur de “Vercingétorix et le cycliste” (2015) et de “Alésia. La vérité cachée dans les textes” (2009). Ce document de 30 pages tente d'apporter des réponses précises à plusieurs interrogations qui se posent au sujet de la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine. S’en tenant à l’examen minutieux du texte de César, Pierre Aymard considère que, d’un point de vue stratégique, le mouvement de l’armée romaine doit être bien analysé et situé sur la carte et que d’un, point de vue tactique, les différentes phases de la bataille doivent trouver leur place, à commencer par l’embuscade de Vercingétorix, dite bataille de cavalerie préliminaire. Enfin, du point de vue topographique, le site doit pouvoir accepter sans distorsion les contraintes physiques naturelles, comme la place pour loger les troupes ou les mesures indiquées avec insistance par César comme la longueur de la plaine “d’environ trois mille pas en longueur”. La méthode déductive ainsi décrite, consiste à tirer des textes certaines informations stratégiques, géographiques et tactiques, pour rechercher ensuite le site correspondant, sans considération de ressemblance avec des noms de lieux. Pour Pierre Aymard cette méthode est à l’opposé de la méthode inductive des archéologues de terrain, qui travaillent sur un site donné et s’efforcent ensuite, tant bien que mal, de faire correspondre leurs découvertes avec les textes. Et si cela ne colle pas, ce sont pour eux les textes anciens (celui de César comme les autres qui le confirment) qui sont suspects d’imprécisions ou d’erreurs.

À propos d'Alésia. Arguments étymologiques.

par Jean Sylvestre Morabito, Docteur es Sciences de la Terre, auteur de l'Atlas de la Ligurie primitive. Essai de reconstitution d'une toponymie originelle protoceltique. Préface de Dominique Garcia, professeur d'Archéologie à l'Université d'Aix-Marseille.

L'auteur rebondit sur la re-publication des bulletins de l'abbé Guy Villette. Cette note adressée par l’auteur à ArchéoJuraSites vise à apporter un éclairage complémentaire et non moins déterminant à la brillante démonstration de l’abbé Guy Villette. (“Deux Alésia et un érudit. La brillante démonstration de l’abbé Guy Villette”)
Envoi du 30 mai 2016.

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu